Cela fait plus d’une décennie que le numérique bouscule plusieurs domaines d’activités n’ayant rien en commun. Les nouvelles technologies s’immiscent dans de nombreux domaines créant des liens entre ces derniers. Bon nombre de projets voient le jour et sont pour la plupart pluridisciplinaires, pouvant mélanger technologie, art et science. On retrouve ainsi des travaux artistiques faisant appel à des applications et usages de nouvelles technologies.

Relation entre Art, Science et Technologie

Ces trois domaines étaient à la base des domaines distincts les uns des autres. Mais, avec l’évolution constante des technologies leur permettant de toucher d’autres secteurs d’activités, une relation de cause à effet s’est construite entre eux. Toute innovation au niveau de la technologie entraîne des développements aux niveaux du domaine artistique et scientifique.

Cette relation est justifiée par la méthode STEAM. Dans certains cas, il arrive même que des produits découlent de ces deux domaines si différents à la base. Il en résulte des créations hybrides rendant impossible la reconstitution des frontières séparant l’art de la science. Les conséquences de cette relation sont-elles bonnes ou néfastes pour ces différents secteurs ?

Les résultats d’une telle relation

Il est facile de remarquer les résultats d’une telle relation entre l’art et la science. Elle crée une nouvelle forme d’art s’appuyant sur la science et la technologie. Les créations artistiques deviennent des tâches faisant intervenir plusieurs auteurs se servant de connaissances hybrides constituées d’art, de recherche et d’ingénierie. La conséquence directe est que ces créations ne peuvent prétendre appartenir à un domaine spécifique, mais sont plutôt perçues comme des créations innovantes et révolutionnaires.